Face à face intime : « Mon père sur mes épaules » de Metin ARDITI

Dans ce petit livre, Metin Arditi épluche la relation père-fils, avec une sensibilité aiguë.
Tout d’abord, il nous conte sa petite enfance stambouliote, cosmopolite, au sein de sa chaleureuse famille de commerçants juifs, très aisée, riche de tendresse, d’histoires et de parfums d’Orient. Et puis soudain, plus rien, le silence, ou plutôt la Suisse, à la suite d’une séparation incompréhensible à 7 ans, mais pas plus compréhensible à 15, 30 ou 60 ans.
Metin Arditi refait le chemin, physiquement dans les hôtels de Suisse, et aussi dans sa tête. Il cherche à comprendre ce père qui, « pour son bien », l’a arraché au monde douillet et sensuel de l’enfance.
Enfant, il a rationalisé ce choix pour le supporter : Son père avait choisi, il devait en répondre et être le premier en classe, « premier en classe avec deux ans d’avance ». Pas d’autre choix possible ! Et surtout ne pas se poser de questions, ni le jour de la rentrée des classes, ni les soirs de Noël, quand l’internat se vide et que seuls quelques petits pensionnaires se heurtent à la frustration de quelques surveillants d’astreinte.
Metin Arditi se questionne sans arrêt, mais sans aigreur, sur ce père absent, sur cette mère lointaine. Mais toujours ébloui par cette stature infiniment grande du père, il poursuit une quête éternelle de l’estime de cet homme. La vie ne recommence jamais…
VISIT’ART aime beaucoup ce petit roman fort et bouleversant, qui suscite l’envie de bercer ce petit garçon. Mais serait-il alors devenu Metin Arditi ?

Mon père sur mes épaules
Metin ARDITI
Editions GRASSET

A lire, du même auteur :
Le Turquetto – Actes Sud – 2011
L’enfant qui mesurait le monde – Grasset – 2016

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*