UAM une aventure moderne

Moins connu que le Bauhaus en Allemagne ou le mouvement De Stijl, aux Pays-Bas, l’UAM, l’Union des Artistes modernes, collectif d’artistes et d’architectes à géométrie variable constitué en 1929, a rassemblé les avant-gardes françaises durant l’entre-deux-guerres. Le Centre Pompidou revient pour la première fois sur ce chapitre essentiel de l’histoire de l’art et du design à travers une exposition fleuve, qui prend sa source vers 1900 et s’étend jusqu’aux années 50.

Chaise tout bois démontable, Jean Prouvé, 1941

Autour de Francis Jourdain, de l’architecte Robert Mallet-Stevens, de René Herbst, Hélène Henry et Raymond Templier, se développe un idéal esthétique en prise avec l’époque. Jean Prouvé, Sonia et Robert Delaunay, Charlotte Perriand, Le Corbusier, Eileen Gray se jetteront dans l’aventure… On suit cette cohorte de créateurs, de photographes, architectes, sculpteurs, orfèvres, affichistes, typographes avec bonheur, dans leur recherche de sobriété, spacieuse et lumineuse.

Tous,  dont de nombreuses femmes, s’opposaient au pastiche, à la copie, au « vieux-neuf » qui sévissait en France. Ils en avaient assez des matériaux hors de prix. Ils voulaient s’adresser à tous, produire en série, modeler la tôle, tailler les plaques de verre, plier les tubes d’acier. Ce goût du simple, du pratique et du nouveau, leurs adversaires l’ont vite qualifié d’ »affreux nudisme », de style « chirurgical ». Dans l’exposition, on découvre au contraire un monde beaucoup plus joyeux et coloré que prévu.


Peintures et projets de Sonia Delaunay (1885-1979)

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y avait longtemps que le Centre Pompidou n’avait pas accordé autant de place aux arts appliqués sous toutes leurs formes. Les esthètes seront comblés par Une Aventure moderne. Ceux qui cherchent à comprendre, un peu moins. Mais qu’importe, Le plaisir des yeux est immense…

VISIT’ART adore cette plongée dans l’histoire de la modernité, où cette avant-garde française se confronte à l’art décoratif officiel, affronte la crise économique, le spectre de la guerre et la montée des fascismes.

Et attend avec impatience l’ouverture des nouvelles salles et du nouveau parcours des collections de design du Musée des Arts Décoratifs, qui dévoilera, le 19 octobre 2018,  son nouvel écrin dédié au design en proposant un panorama unique de la création moderne et contemporaine des années 1940 à nos jours.

UAM une aventure moderne
30 mai – 27 août 2018
Centre Pompidou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*